Bio

D'origine belge, Angélique Rivoux débute sa formation artistique par le cursus complet des humanités chorégraphiques. Elle entame ensuite son parcours professionnel en intégrant le corps de ballet de l'Opéra Royal de Wallonie où elle restera 6 années. Parallèlement, elle suit une formation de comédienne ainsi que des cours de chant et d'art lyrique afin de compléter sa formation artistique. Elle quitte le ballet et se voit offrir différents rôles dans divers spectacles musicaux tels que No, No, Nanette, Hello Dolly, My Fair Lady, Valses de Vienne, La Belle Hélène, La Vie Parisienne,... en Belgique mais aussi en France. 

Au Théâtre L'Arlequin, à Liège, Angélique interprète Barbara dans Double mixte, Angélique et Louison dans Le Malade  Imaginaire, Nancy dans Une aspirine pour deux ou encore Estelle dans Huis Clos.

Elle poursuit ensuite une formation de psychopédagogie et méthodologie des arts de la parole ainsi que la Déclamation au Conservatoire Royal de Musique de Liège où elle étudie les textes des auteurs de poésie et littérature classique et contemporaine. Elle décroche son Premier Prix de Conservatoire et joue dans un spectacle reprenant les plus beaux textes de Guillaume Apollinaire.

Angélique quitte la Belgique et s'installe à Paris. Elle y poursuit ses cours de chant avec Yaël Benzaquen. Elle crée le rôle de Tigy Simenon dans Simenon et Joséphine, comédie musicale de Stéphane Laporte et Patrick Laviosa et mis en scène par Jean-Louis Grinda. Dans Chantons sous la pluie, Molière du Meilleur spectacle musical, également mis en scène par Jean-Louis Grinda, elle tient le rôle de Zelda Zanders et reprend ensuite celui de la star zozotteuse Lina Lamont. Au festival d'Avignon, elle joue Cathos dans Les Précieuses Ridicules, mis en scène par Vinciane Regattieri. Dans le cadre du festival de Châteauroux,  elle incarne George Sand au travers de textes de l'auteur. Angélique travaille à nouveau aux côtés de Stéphane Laporte et Jean-Louis Grinda en incarnant le personnage d'Alice Beane dans Titanic, après avoir tenu celui de Madeleine Astor cinq ans auparavant. Elle interprète le rôle d'Isabelle dans L'illusion Comique de Corneille au Théâtre de Poche Montparnasse dans une mise en scène de Marion Bierry. On a pu la voir jouer dans les créations musicales parisiennes telles que Panique à bord, de Stéphane Laporte et Patrick Laviosa, mis en scène par Agnès Boury, Jusqu'aux Dents de Alyssa Landry, Emanuel Lenormand et Thierry Boulanger, mis en scène par Emanuel Lenormand  et L'Ultime Rendez-Vous, de Vincent Vittoz et Raphaël Bancou, mis en scène par Vincent Vittoz . Dans une production londonienne, elle tourne dans le court-métrage Madame Ida, réalisé par Lisa Forrell et tient le rôle de la domestique française, Nathalie,  aux côtés de Celia Imrie, Maryam D'Abo et Naomi Sorkin. Elle joue une prostituée dans L'opéra de Quat'sous à la Comédie française dans une mise en scène de Laurent Pelly. Elle joue au Théâtre de la Michodière dans I Love Perrault, mise en scène d'Agnès Boury. Elle incarne Kate Eddowes dans Jack l'éventreur de Whitechapel, de Guillaume Bouchède, Jean Franco, Julien Mouchel et Michel Frantz, mis en scène par Samuel Sené. Elle est La grande sucette dans Café Polisson, spectacle créé et joué par Nathalie Joly et mis en scène par Jacques Verzier. Elle intègre l'équipe de Mozart, l'opéra rock, dans le rôle de Anna-Maria Mozart. Elle est Fourmi dans La cigale sans la fourmi, de Stéphane Laporte, Gaétan Borg et Julien Goetz, produit par Compote de prod et mis en scène par Marina Pangos. 

Angélique poursuit également son parcours professionnel dans le milieu du doublage.

angéliquerivoux.com © 2016 tous droits réservés